top of page

Abdoulaye Kouyaté - Nouvel album " fefanyi" le bienfaiteur ... sortie le 14.06 (reva prod / rock'n'hall). En concert le 20 Juin 2024 au studio de l'ermitage -Paris

"Cet orfèvre de la Kora, des mélodies et des mots nous livre son 1er album entre afropop , zouk et yole traditionnel de Guinée."

Après des années passées à sublimer les musiques des artistes qu'il accompagne par son jeu de guitare et la douceur de sa Kora (Ba Cissoko, Mariama, Jain et Gabi Hartmann entre autres), Abdoulaye Kouyaté met son énergie créatrice dans un projet personnel qui rassemble ses compositions originales. 

En plus du guitariste virtuose, on découvre qu'Abdoulaye Kouyaté est un orfèvre de mélodies et un chanteur au timbre feutré. Tantôt profonde et touchante, tantôt rythmée et dansante, sa musique métissée oscille entre ballades, instrumentaux à la kora et des morceaux aux sonorités afropop empruntant leur rythmique au coupé décalé, au zouk ou au yolé traditionnel de Guinée. 

Abdoulaye confie la réalisation de l'album à Patrick Ruffino et s'accompagne de Yannick Vela à la basse et Nicolas Grupp à la batterie. L'album est enrichi par les précieuses contributions du joueur de flûte peule Dramane Dembele, de la chanteuse Gabi Hartmann, du bassiste Guy Nsangué, du saxophoniste Robbie Marshall, du violoncelliste Guillaume Latil, du djembefola Dartagnan Camara et des choeurs de la chanteuse Djene Kouyaté. Ce premier disque affiche une diversité étonnante. 

Chantés en Soussou (la langue de la capitale guinéenne, Conakry) et en français, plusieurs titres s'inspirent de la jeunesse romanesque d'Abdoulaye dans le Conakry des années 1990-2000. Une époque où il se perfectionnait à la guitare en suivant à la trace les musiciens de son quartier, animait avec son groupe de folles soirées expatriés au Grand Hôtel Camayenne, et tombait amoureux pour la première fois (Inondi, Doumedira, On fait quoi ? et Nitanama notamment). À l'insouciance guinéenne succède la jungle de l'Europe, la vie d'adulte, les responsabilités, le froid, et les apprentissages difficiles. Ces leçons de vie inspirent notamment les morceaux 

Douniéma (le rancunier), Saré (tout à un prix) ou Inamakana (si tu ne peux pas aider ton prochain, ne l'enfonce pas). Le morceau Fefanyi (le bienfaiteur) qui donne le titre de l'album reprend la tradition des griots, dont les Kouyaté sont issus, de « chanter les louanges » des grands Hommes, des généreux bienfaiteurs. 

Abdoulaye Kouyaté 

"Musicien versatile, griot voyageur contemporain..."Suivant le chemin ouvert par son père Sekou Kouyaté, griot moderne, guitariste respecté et chef d'orchestre de Miriam Makeba durant ses années d'exil en Guinée, Abdoulaye Kouyaté façonne son jeu de guitare à l’écoute du jazz, du funk, du reggae, le Son Cubano ou de la Biguine antillaise tout en lui donnant des sonorités mandingues. 

Il cite Paul Simon et Georges Benson en inspiration. En Guinée, on l'affuble du surnom «jazzman» en raison de son style qui s'écarte du mandingue traditionnel. Lorsque son père tombe malade, Abdoulayele remplace en tant que joueur de kora dans Circus Baobab. 

Avec ce premier cirque d'Afrique de l'Ouest, il sillonnera le monde pendant une décennie, avant de s'établir à Marseille puis à Paris. 

Sa réputation en tant que guitariste d'abord puis joueur de kora grandit et il accompagnera de nombreux artistes en tant que sideman, touten participant en parallèle à divers projets collectifs, toujours emprunts demétissages et fusions musicales (Rio Mandingue, Trio 

Colibri notamment).Compositeur naturel, ses inspirations lui viennent du bout des doigts à la guitare comme à la kora. C'est à partie des ces sons qu'il crée ses morceaux. Les textes lui viennent ensuite sous la forme d'images. 


LINE UP DU CONCERT :

Abdoulaye Kouyaté : chant, guitare, koraThierry Fournel : guitareYannick Vela : basse + Album Nicolas Grupp: batterie + Album Djene Kouayté + Mariana Briones : chœurs 

Guests :

Gabi Hartmann – chant

Dramane "Popimane" Dembélé - flûte peul

Robby Marshall - saxophone, flûte




コメント


bottom of page