Christophe LAMPIDECCHIA " french colors" -

Dossier de presse

« Les voyages, les concerts à travers le monde, la découverte de différentes cultures et les rencontres musicales inattendues m’ont inspiré pour composer cette musique…. Toutes ces émotions vécues, toutes ces richesses musicales partagées et toute cette humanité que j’ai reçue en abondance m’ont guidé pour enregistrer cet album ».

Christophe Lampidecchia avait un besoin incontrôlable de faire partager à travers son propre projet, son univers musical, sans passer par le prisme d’autres musiciens. FRENCH COLORS est composé de 9 compositions, aux climats et styles très différents, qui vont de la valse jazz au Tango Argentin en passant par des ballades aux influences hispaniques, du blues au bebop sans oublier un mélange qui lui tient a à cœur, la tradition péruvienne et le musette . Tout cela est réalisé grâce à la famille musicale de Christophe, des personnalités qu’il aime profondément et qui forment un magnifique arc-en-ciel musical. Chacun apportera la touche finale à la création de cette oeuvre.

Un parcours dense : Il a toujours baigné dans la musique. Dès l’âge de 8ans, il débute l’accordéon aux cotés de son père, professeur . Durant son apprentissage, il a la chance de côtoyer les plus grands noms de l’accordéon : Marcel Azola , Jo Privat ,Louis Corchia, Armand Lasagne , Jean Corti, et de participer à de nombreuses émissions de télévision.

A 18 ans, il sort son premier album, « Musette au soleil ». C’est le moment pour lui de mettre en avant ses talents de compositeur en créant « Mazurka dans Paris » en collaboration avec Jo Privat. En 1999 En 2000, Il rencontre Richard Galliano. C’est un déclic pour lui. Il se tourne alors vers le jazz et reçoit l’enseignement de professeurs tels que Mario Stantchev, Ivan Jullien.

Quelques années plus tard, Marcel Azzola vient fêter son 80ème anniversaire sur la scène de l’auditorium du Thor et y invite Christophe. Il partagera plusieurs fois ensuite l’affiche avec Richard Galliano , rencontre Francis Lockwood , qui lui propose d’enregistrer pour des musiques de films . Il se produit également aux côtés de musiciens tels que Louis Winsberg, Thierry Eliez, Michel Alibo, Stéphane Huchard, Stéphane Edouard, Jean-Christophe Maillard, Paco Sery. Il intègrera également les tambours du sud aux cotés de Minino Garay.

En 2013 il forme Christophe Lampidecchia Jazz musette qu’il jouera sur de nombreux festivals prestigieux et en 2015, il sort « Douce joie », un hommage à l’accordéoniste de jazz Gus Viseur et qui lui vaudra le prix de l’Académie Gus Viseur, la même année. Ensuite, il collabore avec Claire Elzière, puis Pierre Bertrand ... C’est un label japonais qui produira album sorti en 2019 « Brise napolitaine Brise Parisienne », un hommage à ses origines. Peu de temps ensuite, le batteur de rock Robin DiMaggio l invitera à l’enregistrement d’un titre sur le dernier album de Don Felder (qui a entre autre co-écrit Hotel California) . On le retrouvera également sur le nouvel album de jean pierre Como , André Ceccarelli … bref ..une famille on vous dit !..