top of page

David Bowie " waiting in the sky" Vinyle exclusif de 11 titres en edition limitée pour le DISQUAIRE DAY - disponible le 20 avril 24 (warner).


Parlophone Records est fier d’annoncer la sortie de WAITING IN THE SKY (BEFORE THE STARMAN CAME TO EARTH, un vinyle exclusif en édition limitée disponible le 20 avril 2024 à l’occasion du Disquaire Day.

 

Ce LP a été réalisé à partir des bandes stéréo ¼ de pouce des Trident Studios datées du 15 décembre 1971 et contiennent le tracklisting temporaire de l’album qui allait devenir THE RISE AND FALL OF ZIGGY STARDUST AND THE SPIDERS FROM MARS.

 

Le tracklisting de WAITING IN THE SKY (BEFORE THE STARMAN CAME TO EARTH) propose une séquence différente des titres de l’album ZIGGY STARDUST et contient quatre titres absents de sa version finale.   

 

Sur la face 1, ‘ROUND AND ROUND’, une reprise de Chuck Berry, occupe la place de ‘STARMAN’, un des trois derniers titres de l’album enregistré en février 1972. Cette reprise est finalement parue le 6 avril 1973 en face-B de ‘DRIVE-IN SATURDAY’. Initialement, la première face de l’album devait se terminer par ‘AMSTERDAM’, une reprise par Bowie de la chanson de Jacques Brel qui paraîtra le 12 octobre 1973 en face-B de ‘SORROW’. 

 

La face 2 établie le 15 décembre 1971 contient deux titres hors-LP chéris par les fans, ‘HOLY HOLY’ et ‘VELVET GOLDMINE’. Ce dernier est un ré-enregistrement avec les Spiders From Mars du single de David Bowie paru en 1971. Cette version a dû également attendre plusieurs années avant de paraître en face-B de ‘DIAMOND DOGS’, le 14 juin 1974.   

 

‘VELVET GOLDMINE’, que Bowie citait souvent dans ses agendas sous les titres ‘He’s A Goldmine’ et ‘She’s A Goldmine’, est souvent considéré comme un classique oublié de la période Ziggy. Ce titre avait été enregistré pendant les séances de l’album Ziggy Stardust mais n’a été publié que le 26 septembre 1975 en compagnie de ‘CHANGES’, lors de la ressortie de ‘SPACE ODDITY’, qui s’était classée à la première place des charts singles au Royaume-Uni en novembre 1975. 

 

La pochette de WAITING IN THE SKY (BEFORE THE STARMAN CAME TO EARTH) est illustrée par une photo de David Bowie prise par Brian Ward lors des premières séances de Ziggy Stardust, et les deux faces des sous-pochettes par les visuels des deux boîtes de bandes des Trident Studios. Le titre de cet album s’inspire des paroles de ‘STARMAN’, qui, à l’instar de ‘ROCK ’N’ ROLL SUICIDE’ et de ‘SUFFRAGETTE CITY’, n’avait pas encore été enregistrée au moment de la réalisation de cette compilation.

 

WAITING IN THE SKY (BEFORE THE STARMAN CAME TO EARTH) a été gravé sur une table Neumann VMS80 à partir des bandes masters originales des Trident Studios restaurées en 192kHz sans aucun procédé additionnel lors de la numérisation. La gravure en vinyle half-speed a été réalisée par l’ingénieur du son John Webber aux AIR Studios de Londres.

Commenti


bottom of page