top of page

Charles Mingus CHANGES: THE COMPLETE 1970s ATLANTIC RECORDINGS – warner Sortie le 23 Juin



Ecouter DEVIL BLUES remarsterisé : https://rhino.lnk.to/DevilBlues

Charles Mingus est le plus important compositeur de jazz américain après Duke Ellington et Billy Strayhorn. Dans le cadre de la célébration du centenaire de Mingus, Rhino publiera prochainement un nouveau coffret qui mettra en lumière la résurgence créative caractérisant la dernière phase de la carrière du légendaire bassiste et compositeur.


Ce coffret comprend les sept derniers albums studio enregistrés par Mingus pour Atlantic Records entre 1973 et 1979, l’année de sa disparition, ainsi qu'une sélection d'extraits - dont certains sont inédits. CHANGES : THE COMPLETE 1970 ATLANTIC RECORDINGS sortira le 23 juin sous la forme de coffrets 7 CD, 8 LP en vinyle 180-grammes, en version digitale et en streaming. Les précommandes sont disponibles ICI


Ce coffret rassemble les nouvelles versions remasterisées des sept albums studio enregistrés par Mingus pour Atlantic dans les années 1970 : Mingus Moves (1973), Changes One (1974), Changes Two (1974), Three or Four Shades of Blues (1977), Cumbia & Jazz Fusion (1977), Me, Myself an Eye (1979) et Something Like a Bird (1979). Ce coffret contient également des prises de studio inédites.


CHANGES: THE COMPLETE 1970s ATLANTIC RECORDINGS est accompagné d'un livret illustré qui plonge l’auditeur dans les dernières années de la musique de Mingus, avec un livret détaillé d'Andrew Homzy, musicien, arrangeur, spécialiste du jazz et nominé aux Grammy Awards.


Enregistré en octobre 1973, Mingus Moves ouvre la collection en compagnie d'un nouveau quintette composé de jeunes musiciens - le trompettiste Ronald Hampton, le saxophoniste ténor George Adams et le pianiste Don Pullen - et d'un vieil ami, Dannie Richmond, à la batterie. L'une des chansons qu'ils enregistrent est une nouvelle composition de Mingus, "Opus 3", qui s'appuie sur les accords de son morceau phare de 1956, "Pithecanthropus Erectus".


Le line-up du groupe change légèrement en 1974, lorsque Jack Walrath remplace Hampton à la trompette. Peu après, Mingus et le groupe retournent en studio pour une séance de trois jours qui donnera lieu à deux albums, Changes One et Changes Two. Hommage à la dynamique épouse de Mingus, "Sue's Changes", extrait de Changes One, est un chef-d'œuvre vibrant. Avec ses cinq thèmes explorant plusieurs tonalités, des tempos, des textures instrumentales et des registres émotionnels variés, l’album est un point culminant non seulement dans la carrière de Mingus, mais également dans l'histoire du jazz.


Mingus a enregistré Three or Four Shades of Blues en 1977 avec un groupe de musiciens de renom. L'album comprend de nouvelles versions de deux standards de Mingus, "Goodbye Porkpie Hat" et "Better Git Hit In Your Soul".


En 1976, Mingus est chargé d'écrire la musique d'un film italien, Todo Modo. Accompagné d'un grand ensemble, il enregistre deux longues compositions qui figurent parmi ses meilleures œuvres des années 1970. Ironiquement, la musique n'a pas été utilisée dans le film, mais elle a été publiée sur Cumbia & Jazz Fusion, en 1977.


Plus tard dans l'année, on diagnostique chez Mingus une sclérose latérale amyotrophique (a maladie de Lou Gehrig). Sans se décourager, il continue à composer et dirige ses dernières séances d'enregistrement depuis un fauteuil roulant. Me, Myself an Eye et Something Like a Bird ont été achevés avant sa mort en janvier 1979 - ils sont tous deux inclus dans Changes.


Cinq enregistrements inédits font leur apparition dans ce nouveau coffret. La version CD comprend trois enregistrements non retenus : "Big Alice", The Call" et "Music for Todo Modo". La version LP comprend ces enregistrements, ainsi que des prises inédites de "Big Alice" et "The Call" exclusives au coffret vinyle.


Comentários


bottom of page